Nous habitons le Plateau des Petites Roches depuis l’enfance et nous avons suivi les évolutions de cet endroit particulier. Une sorte d’île sur un plateau, composée de trois villages. Tout le monde se connaît et la vie se partage. Nous avons toujours connu le troupeau de chèvres Angora et la production de mohair. Et puis un jour, ses propriétaires décident une retraite bien méritée et la vente du troupeau. Pour nous, c’est le déclic. Tout a commencé en 2014, alors que notre chien Touky, un jeune Border Colly nous fait comprendre qu’il a besoin de se sentir utile…

chien.JPG

C’est un peu à cause de lui que, petit à petit, le garage du Plateau des Petites Roches, que j’ai créer il y a 30 ans, me tient moins à cœur et que j’investis dans des poules, puis un couple de chèvres Angora qui fait des petits… Et que nous décidons de racheter le troupeau, puis de nous former à l’élevage, au travail du Mohair, et même… au tricot ! Une nouvelle passion est née. Nous voici, depuis mars 2017, installés comme éleveur, à la tête d’un élevage de 24 chèvres. Le garage a été vendu, une nouvelle activité commence, entre le soin aux animaux, la tonte, le tri et la transformation (délocalisée) du mohair. Nous avons également quelques ruches et j’ai développé un savoir-faire de tourneur sur bois, transmis par un artisan du plateau. Tous nos produits sont vendus à la boutique et sur les marchés. Cette récente reconversion est une aventure… 

Retrouver pour suivre cette aventure sur